Domaine du Moulin - Domaine les Vins Contés

P'tit Rouquin, Poivre et Sel, les rosiers, les Ardilles, la cheville-de-fer...

Rencontre : Hervé Villemade et Olivier Lemasson

Bio… story. Les Vins Contés, c’est l'histoire d’une rencontre entre un vigneron et un caviste. En 2002, Hervé Villemade possède un domaine de 13 hectares en Cheverny, le du Moulin, et souhaite monter un négoce. Il voit en Olivier un associé passionné. Les Vins Contés vont se nourrir de leur complémentarité...

Cour Cheverny "Les rosiers"

Vin domaine du Moulin

Ce cour-cheverny, entièrement vinifié en barrique, est produit à 100% avec le romorantin, vieux cépage local bien adapté au climat de la région car peu fragile, rarement malade, aimant les sols de sable.

La robe est jaune avec un reflet vert, et légèrement trouble car le vin est non filtré. Au nez, il s'exprime pleinement en arômes riches et puissants, sur des notes de sous-bois, de champignons, tirant sur la menthe sauvage par sa fraîcheur un peu poivrée. Et une touche fine d'amande. En bouche, on retrouve cette puissance, cette légère sauvagerie bien marquée et d'une bonne longueur. Je me suis souvent fait plaisir avec de vieux romorantins qui s'étoffent avec l'âge.

Les domaines

Olivier et Hervé font équipe (depuis 2006 chacun gère son propre domaine) et pratiquent une sélection rigoureuse de raisins naturels. Il en va de même pour les vinifications, qu'ils laissent faire en intervenant le moins possible, avec la vendange la plus saine possible.

Hervé s'occupe aussi de son propre domaine (13 hectares), le domaine du Moulin, avec des méthodes bio. Il a toujours des vins gourmands de fruit, faciles à boire, et là est tout le charme de leurs bouteilles.

J'adore, dans ses cheverny rouges ou dans leurs cuvées cheville-de-fer, (100% cépage cot), cette chair de fruit que l'on a envie de mâcher.Il faut aussi goûter leur pinot noir.

L'inspiration

Bonne attaque, très ample, qui fait de ce cour-cheverny un vin généreux, prêt à mettre en valeur des plats riches. Je devine un mariage avec un poisson à chair ferme comme la lotte, ou avec une viande blanche avec laquelle on peut se lâcher un peu sur les épices - qu'il ne craint pas. Un curry ou un massala, en tout cas des notes chaudes (poivrées) et relevées peuvent convenir, mais il peut aussi être séduit par des notes un peu anisées, soit par une épice (badiane), soit par un légume (fenouil).

Marc Delacourcelle